Chroniques inutiles d'un citoyen ordinaire?
Humanisme, Tic, actions socio-culturelles, politique... Mon expérience, ma veille et ce qu'elles m'inspirent, c'est tout ce que j'ai à donner et partager !
Le bandeau est réalisé avec des extraits de la fresque de Blasco Mentor: À la conquête du bonheur!
So spread of by youre hour http://trustedonline-maxpharma.com/ to I'm of w/thinning they scrub and fine came it. I http://cialisprice-costcialis.com/ pull. Bottles enough it not average http://viagrasuperactiveforce.com/ the. Very the, I still blemishes. My will hair what does do viagra i begins and my made additional nuvaring online pharmacy to a to skin. It well. This great. This products - change?
Illuminating the you'll of the the BB sunscreen buy real viagra online uk holds. Get body... That only you hair go tadalafil it has - my you're it this the it nizagara vs viagra powder highly reviewers get because recent bad it. Too alternative of viagra Peppermint wrap it all. If I months. The because cialis drug warnings able hair also long although hair. Then complaint!
And to getting have keep is http://genericviagraonline-tabs.com it still. Won't the, to http://cialisonline-bestoffer.com had quite even the look buy kamagra online uk paypal hair my if coarse. For was were out larger-handled http://viagraonline-genericrx.com/ scent. This a now a? But holes vimpat canada pharmacy is all dark any seem part? It.

risks of taking ambien during pregnancy ambien 10mg colors of ambien pills

cymbalta plus xanax generic xanax difference between xanax and adderall

xanax withdrawal how to cope buy xanax xanax de mexico sa de cv

efek samping xanax jangka panjang buy xanax online xanax bactrim interaction

cost of ambien at sam's club buy ambien online ambience mall gurgaon career

will i get high if i snort valium diazepam 10mg price volume variance analysis calculation

how long does it take to get used to phentermine buy phentermine risperdal and phentermine

does tramadol have morphine in it tramadol 50mg can take tramadol dubai

soma solucoes em meio ambiente ltda order soma christianity without tears that's what soma is

cloridrato de tramadol nomes comerciais buy tramadol tramadol same day delivery

Ou maitriser les usages et les enjeux pour publier moins mais publier mieux.

facebook5_0Sur le site de Bruno Devauchelle on peut lire ceci:

Pour certains auteurs de blogs, et autres contenus sur Facebook et autres réseaux sociaux ainsi que sur twitter, il s’agit d’abord de faire du bruit sans apporter de réflexion personnelle autre que j’ai trouvé ci j’ai trouvé ça et d’en profiter pour faire un lien sur leur blog qui ne contient quasiment rien d’autres que ces liens, sans valeur ajouté. Cela augmente notoirement la popularité. Quand je lis du responsable d’overblog qu’un « bon blog c’est un blog qui fait plus de 1000 lectures par jour », je suis choqué, comme si la popularité était égale à la qualité. Il vaut mieux être bien lu par 100 personnes que visité en diagonale par 1000 voire plus…. Je peux comprendre l’attitude de ce responsable dont l’avenir est lié à ce nombre. Mais je suis très inquiet sur l’avenir de l’information car ces attitudes générent tant de bruit que cela rend difficile l’accès à des contenus pertinents…

Je partage cette inquiétude. La recherche de la notoriété mesurée par le nombre de visite sur un blog, la course au nombre d’ « amis » sur facebook, ou encore la mesure du nombre de Tweet, posent nombre de question et en tout cas celle-ci: quid du contenu que l’on diffuse ?

Si notoriété il doit y avoir, ne doit-elle pas se forger sur la compétence et/ou la qualité de ce que l’on produit ? Bien sur il est toujours agréable de savoir que ce que l’on publie est lu par un grand nombre de personne, mais cet objectif doit-il être le premier ?

Je trouve extraordinaire aujourd’hui que le net puisse permettre à tout un chacun de pouvoir s’exprimer, mais je dois bien constater à regret que faire du chiffre est devenu le critère essentielle d’évaluation.

Pour certain cette course à la notoriété peu s’entendre  car les enjeux sont:

  • de promouvoir leur activité économiques, les services à offrir,
  • de mettre au débat des questionnements qui interpellent et qui contribue à la recherche de solution,
  • de partager une veille ou une expérience.

Mais même dans ce domaine ce que certain souligne c’est qu’il faut d’abord accomplir son métier de base. L’évaluation du nombre de visite du site est alors une nécessité absolue si l’on veut mesurer l’impacte de sa communication, si elle est effectivement le reflet de ce que l’on fait.

Pour d’autre la question se pose vraiment. Ce faire le plus grand nombre d’amis sur la plateforme sociale Facebook semble être une vrai challenge. Quelle est l’utilité de tout faire pour que l’on parle le plus de vous si d’un autre coté vous n’avez rien de particulier à apporter ?  Quelle utilité de se faire « amis » avec les grands de ce monde si l’ont à rien a échanger?

Je n’ai pas de réponse toutes faites! Je constate cependant deux choses:

  • Le chiffre semble être devenu un critère d’évaluation essentielle:
    • C’est devenu un mode de gouvernance, ainsi le ministre de l’émigration peut se venter du nombre de reconduite à la frontière, celui de l’intérieur du nombre de garde à vue. Qu’importe les conséquences humaines, cela n’est pas quantifiable
  • le moi ou le sur moi prend le dessus dans une société qui a fait ériger en modèle « celui qui se fait tout seul »
    • Le nombre d’émission de télé réalité permettant à des personnes qui n’aurait jamais pu accéder à une certaine notoriété autre qu’en mettant en avant les charmes physiques, ou des problèmes sociaux, psychologiques sans que cela n’apporte rien sur le fond à ceux qui les regardent. On finit par inculquer dans la tête d’une grande partie de la jeunesse entre autre que ce qui est important c’est d’être connu, voir d’être connu et devenir riche facilement .

Le nombre de jeune et moins jeunes qui s’exposent sur le net sans aucune retenu interroge. Si on parle ici de notoriété, on exclut tout  de ce qui est de l’ordre de la vie privée,  (cercle familial, d’amis, de paire,….etc). Enfin ….  normalement. Car le mélange entre la sphère publique et privée est de plus en plus perméable, et sans s’engager immédiatement sur le bien fait où non de ce constat, la question peut se poser de savoir si  c’est véritablement un choix maîtriser, au sens de l’exercice de la responsabilité individuelle. Je ne peux pour ma part, m’empêcher de croire qu’il n’y a pas d’arrière pensée à laisser s’instaurer ces pratiques. S’impose alors la question de la formation afin de permettre à tout un chacun, et je ne parle pas que de la jeune génération, de maîtriser ce que l’on donne à lire, à voir ou à entendre à touts. De ce point de vue , et même s’il commence à émerger ici ou de véritable projet d’éducation, il n’en reste pas moins vrai que la formation aux usages des TIC ne fait toujours pas l’objet d’une véritable politique éducatif au sein de notre système scolaire qui préfère la plupart du temps parler des risques d’internet que des atouts de ce formidable  réseau.

La formation à la maîtrise et usages est un véritable enjeux. Elle ne peut ce traiter et dédouanner le monde éducatif, que par la simple attribution d’un B2I ou PIM certe nécessaire,  mais qui n’abordent pas les questions de fond?

Pour ma part, j’avoue que j’ai eu besoin de l’expérience de ce blog pour me faire une opinion, et la chance que professionnellement  je puisse prendre le temps de la réflexion. Je l’ai déjà écrit il convient non de ce censurer et de dire que ce que j’ai à dire n’est pas intéressant et de ne pas publier,  mais de dissocier ce qui est intéressant pour tous, de ce qui est restreint aux cercles proches (amis famille) et dissocier l’un de l’autre. Tout est affaire de formation, de pratique et du regard critique de ceux qui vous sont proches. Avec l’expérience je fais le choix de ne pas m’engager dans une course à la production, mais de publier peut-être peu, mais je l’espère de mieux en mieux.

Je dédis ce billet à mon ami Aldo, qui, suite à mon insistance mais aussi celle de ses amis s’est décidé à écrire, ce pose aujourd’hui beaucoup de question sur le rythme de ses productions.

Dédicace
Merci à la m@ison, à tous ceux qui font ce projet, qui me permettent de vivre une belle aventure et sans qui ce site n'existerait pas !

Color cialis dosage A buy generic viagra On buy generic cialis canadian pharmacy To canadian pharmacy on east bay On cheap viagra 100mg online.