ORDI 2.0: Quels critères d’évaluation ?

ordi-2-0Voici une année que la m@ison est engagée dans la coordination en Rhône Alpes de la marque ORDI 2.0.Elle l’est avec avec huit autres pôles régionaux qui progressivement imaginent et tentent de rendre ce principe généreux concret.Prochainement nous allons dresser le bilan et l’évaluation de cette première année de mise en œuvre. En regardant les principes affichés par la marque ces critères devront nécessairement s’appuyer sur les enjeux qui ont prévalu à sa création:

  • La lutte contre la fracture numérique et plus particulièrement en direction des publics qui n’ont pas accès aux outils,
  • la création de nouveau emploi pour les personnes en difficultés,
  • le respect de l’environnement,
  • la création d’une marque de confiance.

L’expérience acquise en la matière par la m@ison montre qu’il s’agit avant tout autre chose d’une appropriation culturelle des enjeux et que chaque acteur est un maillon d’une chaîne de solidarité qu’il faut construire avec conviction. En effet

  • pour les donateurs potentiel il s’agit de percevoir que la marque ordi 2.0 est autre chose qu’un moyen pour eux de se séparer de matériel en les dédouanant de leurs obligations légales en matériel de destruction de matériel obsolète,
  • pour les porteurs de projet potentiel et les publics concernés comprendrent que l’achat de matériel neuf n’est pas une nécessité absolue au regard des usages qu’ils vont avoir et que l’appel à du matériel de réemploi suffit bien souvent à leurs besoins.
  • pour les reconditionneurs qu’il y a les potentialités matériel (on parle de centaine de milliers d’ordinateurs sortis des entreprises et administrations chaque année) pour s’inscrire dans l’économie sociale et solidaire et favoriser le retour à l’emploi de personne dans le cadre d’une activité valorisante.

Il y a donc avant toute chose un travail de persuasion  à assumer et à l’issu de cette première année et c’est bien ce travail qu’il faudra évaluer au delà d’une vision chiffrée se résumant par exemple par le nombre d’ordinateurs recyclés. Un des critères essentiel pour cette première phase sera d’évaluer si cette chaine de solidarité s’est constituée, structurée et devient réalité, étape indispensable au développement à plus grande échelle du projet.