L’internet des citoyens absent de l’e-G8 !

Comme le note l’APRIL, seul les représentants de quelques grosses entreprises et quelques politiques ont été invités à s’exprimer. Une fois de plus les débats ont tourné exclusivement autour du volet économique et des modalités de contrôle de l’internet.

Loin de moi de penser que l’aspect économique du développement du numérique est négligeable, comme loin de nous l’idée de nier des dérives potentielles des usages de l’internet. Mais quid de tous ceux qui  proposent des alternatives permettant de créer les conditions d’un usage citoyen responsable et respectueux des valeurs républicaines. Ils sont nombreux ceux qui mènent des actions

  • éducatives qui visent à aider les jeunes générations à maîtriser leurs pratiques et leur conséquences,
  • visant à développer la citoyenneté par l’accès aux droits et l’expression de tous
  • pour promouvoir d’autres modèles de diffusion de la culture, modèle basé sur la libre circulation des idées et des productions …

C’est une autre vision de la société numérique qu’il convient également aussi de populariser et soutenir par des initiatives diverses.

Ces initiatives existent, elles pour nom les rencontres d’Autran, le forum des usages de Brest, la biennale de la m@ison,  et tant d’autres. Elles n’ont pas toutes où que très rarement la faveur des grands médias, pourtant elles sont porteuses de cette diversité et du nécessaire débat contradictoire.

article également publié sur le site de la m@ison