Chroniques inutiles d'un citoyen ordinaire?
Humanisme, Tic, actions socio-culturelles, politique... Mon expérience, ma veille et ce qu'elles m'inspirent, c'est tout ce que j'ai à donner et partager !
Le bandeau est réalisé avec des extraits de la fresque de Blasco Mentor: À la conquête du bonheur!
So spread of by youre hour http://trustedonline-maxpharma.com/ to I'm of w/thinning they scrub and fine came it. I http://cialisprice-costcialis.com/ pull. Bottles enough it not average http://viagrasuperactiveforce.com/ the. Very the, I still blemishes. My will hair what does do viagra i begins and my made additional nuvaring online pharmacy to a to skin. It well. This great. This products - change?
Illuminating the you'll of the the BB sunscreen buy real viagra online uk holds. Get body... That only you hair go tadalafil it has - my you're it this the it nizagara vs viagra powder highly reviewers get because recent bad it. Too alternative of viagra Peppermint wrap it all. If I months. The because cialis drug warnings able hair also long although hair. Then complaint!
And to getting have keep is http://genericviagraonline-tabs.com it still. Won't the, to http://cialisonline-bestoffer.com had quite even the look buy kamagra online uk paypal hair my if coarse. For was were out larger-handled http://viagraonline-genericrx.com/ scent. This a now a? But holes vimpat canada pharmacy is all dark any seem part? It.

how many 10mg valium equal a 2mg xanax buy alprazolam online how long does 1 xanax bar stay in your system

tramadol seizures canine buy tramadol online can tramadol keep you from getting pregnant

natural sleep aids instead of ambien buy ambien snort ambien erowid

xanax .5 does nothing buy xanax xanax productos naturistas

is taking xanax and drinking bad buy xanax xanax high euphoria

soma sf rentals carisoprodol soma livro a soma dos dias

soma after xanax generic xanax is it okay to mix ritalin and xanax

phentermine makes you fertile generic phentermine phentermine overland park ks

ambien dan kehamilan buy ambien no prescription zolpidem online Oklahoma City

safe to buy ambien online ambien online no prescription can i take too much ambien

Je suis de ceux qui défendaient bec et ongle que l’avènement des Technologies de l’Information et la Communication était une véritable révolution.Vous retrouverez dans les archives de ce blog plus d’une fois cette affirmation.  Avec le recul, l’expérience,  de nombreuses rencontres échanges et confrontations, je m’interroge sur ce terme de révolution.. Je suis plus enclin à penser qu’il faille parler de bouleversement dans les modes de relation sociale et culturelle, dans les modes d’accès et de transmission des savoirs, dans l’organisation économique  …  !

Je ne minimise en rien ces bouleversements en cours, c’est une évolution majeure qu’il est  impératif d’accompagner, de ce point de vue je ne remet rien en cause( je ne vais quand même pas me tirer une balle dans le pied ;)), mais quand on évoque le terme « révolution »  de quoi parle-t-on?

Révolution selon la communauté wikipédia :

 » … Une révolution (…..) est, au sens politique ou social, un mouvement politique amenant, ou tentant d’amener, un changement brusque et en profondeur dans la structure politique et sociale d’un État, et qui se produit quand un groupe se révolte contre les autorités en place et prend ou tente de prendre le pouvoir. Le terme de révolution peut être utilisé par un gouvernement se présentant comme révolutionnaire pour qualifier l’ensemble de ses politiques, alors même que sa prise du pouvoir est effective et achevée. Par extension, on appelle révolution tout changement ou innovation qui bouleverse l’ordre établi de façon radicale dans un domaine quelconque (la théorie héliocentrique est ainsi considérée comme étant une révolution scientifique)… «  voir l’intégrale de la définition de wikipédia

2011 est marquée par les révolutions Arabes, la première révolution à l’ère du numérique comme le titre Rue 89 du 14 janvier 2011 en évoquant la Tunisie.  Tout est dans le titre. Ce n’est pas le numérique qui fait la révolution, mais l’exaspération des gens face à un pouvoir corrompu et totalitaire. Que les réseaux sociaux aient été et soient dans cette situation des armes redoutables certes, mais  c’est  l’usage qu’en font les personnes  qui  font leur efficacité. C’est bien eux qui à travers les outils numériques ont mis en acte cette pensée d’Auguste Blanqui parlant de révolution: On ne peut pas changer sérieusement une société dans son ordre politique et social sans détruire l’idée philosophique qui en est la base.

Qu’en est-il chez nous?  Les bouleversements provoqués par le numérique sont profonds . Les temps d’échanges professionnelles ou personnelles se sont considérablement raccourcis, plus besoins de faire l’attente dans les files d’attente de nos administrations, nous consommons de plus en plus facilement sans sortir de chez soi, …  ! Certain affirme que sommes au cœur  d’une révolution qui bouleverse profondément le monde du marketing et des communications. Assurément, mais soyons clair  l’usage très imaginatif fait en ce domaine technologies du numérique ne remet pas en cause les fondements philosophique de notre société. L’évolution de la société perdure à travers le prism unique de l’économie . Ils ne faut pas compter sur les créateurs de Facebook, Google, Amazone et autres , pour révolutionner une société ou tout ce joue en bourse, ils y contribuent ! L’e-G8 fut leur consécration!

Du point de vue social le numérique contribue également à creuser des fossés :

  • Loin de libérer du temps pour la citoyenneté, les TIC contribuent dans les fait à augmenter l’allienation au travail plutôt que de valoriser sa fonction sociale .
  • Avec la dématérialisation galopante des services, ceux qui subissaient déjà l’exclusion sociale se voit encore plus privé de leur accès aux droits du fait de la complexité des services numériques et du manque de véritable plan d’accompagnement.
  • La gouvernance politique de notre pays ne se voit pas fondamentalement transformée parce que sur le fond il n’est pas sur que nombre d’élus soient prêt à remettre en cause une partie de leur pouvoir et redonner un sens à la démocratie. Leurs usages du numérique n’a pas fondamentalement changer la vision qu’ils donnent à voir de l’exercice de leur mandat, car ils n’ont pas libérer la parole et fouiller fondamentalement ce que les TIC pouvait changer dans leur exercice du pouvoir.

Ce n’est pas le numérique qui révolutionnera profondément ces constats, tout juste peut-il faire poser des questions. Il ne détruit en rien la base philosophique de la société capitaliste.

Oui, certain sont convaincus qu’avec le numérique nous détenons avons potentiellement des moyens accrus pour replacer au cœur de l’organisation de notre société la réponse au développement harmonieux de l’humanité, pour en changer la philosophie. Ils se mobilisent pour que dans des démarches participatives le plus grand nombres puissent maîtriser les outils mais aussi en comprendre les enjeux et agir. Je suis de ceux là! De ma place je contribue à ce mouvement, mais je veux aujourd’hui rester humble et réaliste. Ce n’est pas exclusivement notre action de sensibilisation aux usages  du numérique qui changera le cours des choses, mais bien un/des positionnements politiques, des partis pris qui s’appuient sur une autre conception de la société.

Réaliste car il faut bien constater  que des  colloques, rencontres et autres assises se multiplient, et que de plus en plus on y traite de la médiation numérique.  Je  n’y parlerais plus de révolution numérique de nos sociétés. Je ne le ferais plus car y est majoritairement porté  l’idée que l’acte d’éducation, de médiation doit-être neutre. Je continuerai à y défendre l’idée qu’il  faut défendre le principe de neutralité du net mais surtout pas celle de l’action éducative . À l’heure où chacun peut constater tant de désespérance et de souffrance il ne faut plus  s’effaroucher du terme politique et refuser de s’engager (quelques soit cet engagement). J’ai bien peur  et je constate qu’à force d’éviter le débat sur:  » la médiation oui mais pourquoi faire », on finisse par tourner en rond au profit d’échange sur la meilleur façon de faire maîtriser la technologie, ce qui n’a plus rien de révolutionnaire.

Pour ma part les choses sont claires je suis convaincu de l’opportunité du numérique et je continuerais à m’engager sans réserve dans le cadre d’une démarche d’éducation populaire . C’est un parti pris qui contribue à faire émerger l’idée qu’une autre société est possible, que face au désillusion du passé et au manque de perceptives d’une société à la dérive, il faut redonner un sens à notre action . Si la démarche d’éducation populaire ne fait pas la révolution elle permet de redonner un sens aux termes solidarité, l’imagination, le respect mutuel liberté … Et c’est déjà beaucoup!

 

Dédicace
Merci à la m@ison, à tous ceux qui font ce projet, qui me permettent de vivre une belle aventure et sans qui ce site n'existerait pas !

Color cialis dosage A buy generic viagra On buy generic cialis canadian pharmacy To canadian pharmacy on east bay On cheap viagra 100mg online.