Il faut savoir se destabiliser pour sans cesse se réinventer ! De la m@ison au fil des idées.

lefildesideesC’est sans doute la dernière fois que j’écris sur ce ton. Il faut savoir  tourner les pages du livre de nos vies! Mais je m’autorise une (presque) dernière fois de parler  de ce beau projet qu’est la m@ison, que j’évoque toujours avec passion et dont j’ai voulu m’éloigner avant que la flamme ne décline.
Il y a plus d’une semaine, à l’occasion des dix ans  j’ai tout comme mon ami Gilles et tout ceux qui ont cheminé avec moi, ressenti une vive émotion. Ce que je garderais au delà des milles et une rencontres que j’ai pu faire, c’est que nous avons relevé le défi d’un projet ou tout était à défricher, et auquel vaille que vaille nous nous sommes accrochés, investis sans compter. On y a cru dur comme fer  ! C’est sans doute ce qui nous a permis avec René, Dominique, Christine, Guy, et tous les autres qui nous ont rejoint au fur et à mesure que grandissait la m@ison, d’être aussi tenace et enthousiaste !
Je ne vais pas en parler pendant des heures, je pourrais le faire! Nombre de personnes m’y ont invité ces derniers mois, et si je trouve le temps et le courage, il faudra que je me lance dans l’écriture de cette belle histoire. Longue vie à la m@ison, et tous mes vœux de réussite à ceux qui aujourd’hui en ont la responsabilité!

Pour moi commence maintenant un autre chapitre de ma vie professionnelle mais également personnelle.
Étape ultime de mon parcours professionnel ? Aujourd’hui je n’en sais rien, mais j’éprouve le besoin de me déstabiliser de nouveau. Certains m’ont dit que j’avais du courage de me lancer dans cette aventure alors que j’avais une situation relativement stable et rassurante à la tête d’un projet comme celui de la m@ison. Non, ce n’est pas du courage! Une expérience comme celle de la m@ison pousse à l’audace, elle me pousse a me réinventer un nouvel horizon, un nouvel enthousiasme, un nouveau défi! Il me faut imagnier cette nouvelle posture professionnelle, qui consiste à gagner sa vie sans  jamais perdre pour moi ce qui est mon carburant, agir pour le bien public.

C’est le challenge que je me donne avec le fil des idées !