Le ET et le OU : un grand merci à mon ami Gilles Chabré

Et pourtant, quand on connaît mon passé, ce fut une ouverture difficile à faire mais tellement nécessaire. Faire preuve d’esprit d’ouverture est sans doute le meilleurs des conseils que je pourrais donner aujourd’hui à tous ceux qui me demanderaient « le conseil ». Faire preuve d’ouverture, c’est n’avoir de peur ni de doute à propos de ses propres convictions. C’est oser les mettre en débat pour savoir soit se conforter que l’on est dans le juste, soit se rendre compte que l’on fait fausse route, soit et c’est là sans doute le plus important, les enrichir de l’expérience et des convictions de tous. C’est aussi savoir se dire ou constater que l’on ne pourra pas travailler ou échanger ensemble tant nos divergences sont profondes .

C’est sans doute, dans l’amitié que nous avons su construire avec Gilles Chabré , ce que celle-ci m’aura le plus apportée à ce jour . Gilles dit souvent mais pourquoi du « ou » ? Rien de mieux que pour bloquer une discussion. Il continue et si nous faisions du « et ». Et je dois reconnaître que depuis que je m’efforce de respecter cela, l’intérêt des projets que je suis amené à piloter n’en ai que plus intéressant, plus constructif et au bout du compte plus utile à tous.

Merci donc Gilles pour ce don ! Je ne me le suis pas approprié avec béatitude, mais bien parce que je pense que le fond des démarches que je m’applique au travail, mais également dans d’autre domaine de ma vie personnelle ou militante sont cohérentes. Mais quel plaisir et quelle richesse que de construire avec ceux avec qui je ne partage pas toutes les mêmes convictions. Et bon sang ils sont nombreux dans tout ceux que j’ai rencontré ses dernières années.

Ce fameux « et » ne veut pas dire non plus reniement, car la limite de la rencontre est atteinte dès lors que l’entente sur l’essentiel n’est pas au rendez-vous:

  • des valeurs humaines porteuses de fraternité, solidarité et dignité.
  • Une révolte face à la pauvreté, l’injustice et la souffrance.

Et cela avec Gilles nous l’avons partagé dès le début.