Archives de catégorie : j’ai lu

Une pensée de Michelet à méditer!

micheletAu regard des mes billets sur l’exercice du pouvoir, ou le rôle du chef de projet dans la gestion participative du personnel, je suis tombé sur cette phrase de Michelet qui me semble être le plus difficile a réaliser lorsque qu’effectivement, où que l’on soit , nous avons une parcelle de pouvoir!

« Le difficile n’est pas de monter, mais, en montant, de rester soi. »

Je ne suis pas technophobe mais je me soigne!

technophobeSi on s’arrête au une simple constat, les technologies de l’information et la communication sont au premier abord, dans une société en crise comme la notre, assez inquiétantes et  facteur d’insécurité. Les services en ligne sont pratiques mais ils servent également à supprimer de l’emploi. La robotisation des taches rébarbatives et/ou dangereuses est également facteur de diminution des effectifs. Pour notre sécurité on installe des caméras partout, mais on augmente par la même toute les possibilités de nous surveiller et donc réduire nos espaces de liberté. Les réseaux sociaux sont formidables, mais attention au moindre dérapage, faute d’éducation aux médias, qui pourrait permettre de me fermer les portes de postes professionnels… !

Bref , au  comptoir du café du commerce les raisons sont multiples de devenir technophobe . Heureusement je me soigne. Continuer la lecture

Pour ne pas perdre son public de vue !

Pris dans le feu de l’action de l’accès pour tous aux TIC, si on ne prend pas le soin de temps de temps, de lever le nez du guidon et l’on se laisse vite envahir par le quotidien. Heureusement beaucoup de personnes veillent et elles nous permettent de regarder la réalité à l’éclairage d’étude rigoureuse qui vous sorte du ressenti.

Merci donc au Réseau des Espaces Public Numérique du Lyonnais qui m’a alerte sur cette étude qui montre , chiffre à l’appui, qu’il reste encore beaucoup de travail pour permettre un accès égale à tous. C’est un peu long mais c’est édifiant!

Un accès inégal aux nouvelles technologies !

Faut-il avoir peur du virtuel ?

A écouter la radio , il est difficile de ne pas avoir d’angoisse face à la crise financière. Je ne suis pas économiste et encore moins un féru des placements boursiers. Mais si j’entends bien les commentateurs, il s’agit de la crise d’un système basé sur des valeurs financières virtuelles. Je traduis: il s’agit d’une crise financière ou l’argent n’existe pas physiquement, de l’argent que personne ne peut voir dans son porte-monnaie. Continuer la lecture