Archives par étiquette : logiciels libres

Le libre au service des plus démunis, ou l’humanisme au programme de la biennale !

Photo: Patrick Sanfaçon

Photo: Patrick Sanfaçon

Il y a des contacts qui touchent parfois plus que d’autres. Pris de le tourbillon de la préparation de la biennale de la m@ison, entre coup de fil pour s’assurer de la présence d’un tel, les soucis de ne rien oublier, la conversation que j’ai eu ce matin avec Jean Claude Desrousseaux m’a fait un bien fou ! En tout cas celui-ci me rappelle toujours et encore qu’il est important de ne pas perdre de vue le sens de nos missions.

C’est Jean Yves Royer,  ce passionné du libre et homme si sensible à la qualité des relations humaines qui  à sollicité monsieur Desrousseaux pour la table ronde intitulé  » le libre dans tous ses états ». Il m’a mis en contact pour voir si  sa présence était opportune à la biennale. Monsieur Desrousseaux s’occupe de la sensibilisation aux TIC des publics de Notre Dame des Sans Abris de Lyon. Continuer la lecture

L’accès pour tous à la culture, une nouvelle donne !

L’internet a cela d’utile que de ne pas ré-écrire ce que d’autre exprime très bien . Ainsi je me prépare a intervenir samedi à Artischaud et en faisant ma veille je tombe sur cet article de Fabrice Epelboin, qui a lui seul résume toute une conférence.

Son billet aborde tant

  • l’accès libre et gratuit à la culture pour tous comme un état de fait qu’il faut prendre en compte
  • Une économie de la culture qui se recentre sur les créateurs et non sur les industriels
  • Une société qui doit apprendre à gérer le créatif comme l’illustre l’avènement du logiciel libre

Il aborde la question fondamentale de l’éducation Continuer la lecture

Un groupe linux à la m@ison de Grigny (69)

Intall party LinuxLe 2 février prochain se réuniront pour la première fois les adhérents et amis de la m@ison qui ont souhaité donner une suite à leur participation aux premiers modules de découverte de Linux et à l’Install party du 15 décembre dernier organisée avec l’ALDIL. La mise en place de ce groupe s’inscrit dans une démarche globale de la m@ison de Grigny visant à promouvoir et utiliser les logiciels libres. Continuer la lecture

Personnaliser son environnement linux.

Mon bureau gnome après quelques manipulations.

Mon bureau gnome après quelques manipulations.

Lors d’un déplacement au Québec, j’ai eu la chance d’avoir un entretien avec Monsieur Rénald Marchand, responsable à Télé Université du Québec. Lors de notre entretien il avait expliqué combien l’interface graphique avait une importance pour accrocher les étudiants à leurs travaux en ligne. Si ce principe est vrai pour les études, il me semble également important pour ce qui est de l’usage plus global de son ordinateur. Pour ma part je suis très sensible à l’esthétisme de mon interface. Dans un précédent billet je vous faisais part de mon usage quasi-inconditionnel de linux.

Après être récemment passé sous ubuntu, j’ai un peu bidouillé pour personnaliser mon bureau et le rendre à mon goût. Pour ceux que cela intéresse voici une petite liste des outils que j’ai utilisé:

  • Gtk-Chtheme
  • Art manager
  • Awn Manager

J’aimerais également pourvoir créer mes propres thèmes. Mais ça, il va falloir que je travaille un peu et que je me dégage du temps. Alors en attendant je cherche sur le net, des thèmes tout fait et mis à disposition. Parmis d’autre j’en ai trouvé un qui a attiré mon attention. Il s’agit de ZgegBlog. A vous de voir !

Linux : mon témoignage d’utilisateur presque comblé.

linux-azurVoilà maintenant plusieurs années que je me suis mis à linux. Je ne suis pas informaticien . Si j’aime un peu mettre les mains dans le cambouis ma préférence va tout même aux usages ouverts par les technologies de l’information et la communication (TIC). Mon point de vu premier est donc la facilité d’accès aux logiciels, l’ergonomie et un certain goût pour une l’esthétique des interfaces ce qui , je pense, participe au plaisir d’utiliser les outils de la communication. Il y a quelques années (2004 c’est pas si loin) il fallait quand même s’accrocher pour  » rester sous linux« . Il y avait toujours un périphérique non reconnu, et il fallait aimer  » la boite noire  » (la console) et rechercher les bonnes commandes pour s’en sortir. N’étant pas très accro à l’anglais j’étais de ce point de vu pas mal handicapé.

Pourtant je me suis accroché. Pourquoi ? Continuer la lecture