Archives par étiquette : Utopie

La dimension participatif de la gestion du personnel; panacée ou faux-semblant ?

Dossier: Le chef de projet et la gestion participative du personnel

La participation du personnel à la vie des services, des entreprises, … semble être une préoccupation majeur. Le vocabulaire est adapté à cette nouvelle rhétorique:

  • On ne dit plus « mes salariés », mais « mes collaborateurs ».
  • On ne parle plus « d’organisation des services » mais de « projet de service ».
  • Dans la fonction publique le vocable « notation » disparaît progressivement au profit de « l’évaluation ».
  • On ne parle plus de tâches à accomplir mais « d’objectifs à atteindre ». Continuer la lecture

Apprendre à s’écouter !

Je voudrais rebondir sur l’excellent billet de Bruno Devauchelle ; apprendre à écouter, une compétence essentielle ! Dans ce billet Bruno insiste sur le fait que « …les mots ne sont rien s’ils ne se traduisent pas ensuite dans des réalités concrètes, mais ils sont tous dès lors que certains qui les écoutent les reprennent pour ensuite agir… » et souligne que justement bien souvent il en reste que des mots qui ne servent qu’à amplifier le phénomène d’annonce et en l’occurrence l’annonce de nouveautés qui n’en sont pas.

Le titre de son billet pose la nécessité d’avoir les compétences pour décrypter Continuer la lecture

Développement numérique: et si la valeur référente était l’être humain !

Un ministère de l’économie numérique a été créé lors du dernier remaniement ministériel. Je ne minimise pas le rôle de la société numérique dans l’économie. je constate simplement que le monde économique n’a pas attendu cette décision (heureusement) pour intégrer dans son activité le développement des TIC, et a su créer de nouveaux produits,services, développer de l’emploi …

J’aurais pour ma part préférer une approche qui rompt avec cette démarche qui est d’aborder toutes politique par le prisme unique de l’économie. Continuer la lecture

Nécessaire utopie

La biennale de la m@ison s’est achevée. Le mérite de ces manifestations c’est qu’elles sont l’occasion de nombreuses rencontres. La biennale, de l’avis de ses participants, se distingue par le brassage de personnes aussi diverses que des usagers, des porteurs de projet des institutions où personnes qualifiées qui oeuvrent au quotidien pour le développement des usages le l’internet et du multimédia. Mais elle se caractérise également par son ouverture internationale. Ainsi les projets français ont côtoyé et échangé avec des expériences brésiliennes, italiennes, québécoises et burkinabées.

Dans un monde qui devient de plus en plu uniforme (au deux sens du terme) il est rassurant Continuer la lecture